Humour







 

Détente


Pour sourire un peu



La lettre à Dieu
Au centre de tri, il y avait un brave homme dont le travail consistait à traiter tout le courrier dont les adresses sont illisibles.
Un jour, il vit une lettre à l’écriture tremblante adressée à Dieu mais sans adresse réelle. Il se décida à l’ouvrir pour voir de quoi il s’agissait.
La lettre disait :
Cher Dieu,
Je suis une veuve de 83 ans qui vit avec une très petite pension. Hier quelqu’un a volé mon porte-monnaie. Il y avait 100€, c’était tout l’argent que j’avais jusqu’à ma prochaine pension. Dimanche prochain, j’avais invité deux de mes amies que je n’ai plus revues depuis longtemps. Sans cet argent, je ne peux rien acheter. Je n’ai pas de famille vers qui me tourner, et tu es mon seul espoir.
Peux-tu m’aider s’il te plaît ?
Cordialement,
Edna
Le postier a été touché. Il a montré la lettre à tous les autres postiers et il a fait une collecte. Chacun y est allé de sa poche. Il a finalement rassemblé 95 euros et les a envoyés dans une enveloppe à la vieille dame.
Le reste de la semaine, les postiers se sentaient tout émus à l’idée qu’Edna allait pouvoir inviter ses vieilles amies.
Quelques jours plus tard, une autre lettre adressée à Dieu est arrivée à la Poste et tout le monde est venu à la pause pour l’ouverture de la lettre.

Elle disait ceci :
Cher Dieu,
Comment puis-je te remercier assez pour ce que tu as fait pour moi ? Grâce à ton don d’amour, j’ai été en mesure de préparer un dîner merveilleux pour mes amies.
Nous avons passé une très belle journée et j’ai raconté à mes amies le miracle qui s’est accompli.
Edna
PS : Au fait, il manquait 5 euros. Je pense que ça devait être ces enfoirés de La Poste.
L’art de donner
et recevoir des « râteaux »


Lui : Votre visage doit faire tourner quelques têtes !
Elle : Et le vôtre doit retourner quelques estomacs !

Lui : Allez, ne soyez pas timide, demandez-moi de sortir !
Elle : D’accord, veuillez sortir s’il vous plaît !

Lui : Je crois que je pourrai vous rendre très heureuse.
Elle : Pourquoi, vous partez ?

Lui : Que répondriez-vous si je vous demandais de m’épouser ?
Elle : Rien. Je ne peux pas rire et parler en même temps !

Lui : J’irai au bout du monde pour vous.
Elle : D’accord. Mais promettez-moi d’y rester !

Lui : Où étiez-vous durant toute ma vie ?
Elle : Où je serai certainement pour le reste de vos jours : dans vos rêves

4 heures du matin
C’est l’histoire d’un mec complètement bourré qui se permet de sonner chez des gens à 4 heures du matin.
L’homme de la maison se lève et demande :
– « Qu’est-ce que tu veux ? »
L’autre répond :
– « Viens me pousser ! Il faut que tu viennes me pousser ! »
Excédé, le propriétaire de la maison lui dit :
– « Je ne te connais pas, il est 4 heures du mat’, tu me réveilles pour me dire de te pousser ! »
Il retourne au lit. Sa femme n’est pas contente du tout et lui dit :
– « Quand même, tu exagères, cela t’est déjà arrivé d’être en panne, tu aurais pu le pousser, ce pauvre type ! »
- « Ouais… mais en plus, il est bourré . »
- « Raison de plus pour le pousser, il ne va pas y parvenir tout seul. Non, là, vraiment… je ne te reconnais pas, je suis très déçue de ton attitude. »
Son mari, pris de remords, se rhabille et descend. Il ouvre la porte et dit :
- « Eh, mec ! C’est bon je vais te pousser. Tu es où ? »
Et le gars bourré répond : « Là, sur la balançoire. »





Copyright © 2012, Lumière sur la ville
Révisé le 20/03/2019
Pour nous contacter : lumiere-sur-la-ville@laposte.net